Mission Philippines

2 Déc 2013Actualités0 commentaires

 Photo CMSAïe ! Il semblerait que je vous ai privés de nouvelles pendant 11 jours ! Pour me faire pardonner, laissez-moi vous raconter ces 11 jours d’expédition aux Philippines.

 

Président de l’ONG Corps Mondial de Secours, j’ai mobilisé une équipe de onze bénévoles, tous animés comme moi par le désir de secourir et d’ajouter une pierre à l’édifice de reconstruction d’un peuple dévasté.

 

Du début à la fin de l’expédition, rien n’aura été simple. Jamais. Mais notre motivation n’a jamais été entâchée.

 

Nous avons quitté la France le 13 novembre, une semaine après le passage du typhon en terres philippines. Deux jours de voyage et nombre péripéties plus tard, après un transit sur l’île de Cebu, nous avons posé le pied sur l’île de Bantayan, au nord.

Désolée, renversée, cette île n’avait pas encore accueilli la moindre équipe de secours. Pendant 4 jours, nous sommes allés à la rencontre des habitants de cette île, ainsi qu’à ceux des îles avoisinantes, eux aussi laissés jusque-là à leur propre sort. Nous leur avons prodigué des soins. Nous avons déblayés des routes, rasés des maisons menaçant de s’effondrer. Nous avons aussi évalué la situation, rendu compte, prévu la suite.

Chaque minute de notre expédition aura été consacrée à améliorer les conditions des victimes du typhon. Mais le temps nous était compté.

Alors, après 7 jours sur place, confiant une belle part de notre matériel aux secouristes locaux, nous avons finalement quitté les Philippines. Non sans une certaine fierté. La fierté d’avoir donné une impulsion positive à plusieurs centaines de personnes qui n’avaient pas reçu la visite des secours avant notre passage.

 

Et maintenant, il y a un « grand arbre » qui a besoin de moi, ici. Un Baobab que je retrouve avec beaucoup de plaisir et d’énergie. Allez, au travail !

 

Retrouvez tous les détails de notre mission de secours aux Philippines suite au typhon Hayan sur le site du CMS : https://corpsmondialdesecours.org/

Pin It on Pinterest